Assassinats politiques en Russie

af08ba4bce655d5aaad3672b255643fe

Boris Nemtsov, leader d’opposition russe a étè assassiné à Moscou dans la nuit de vendredi à samedi. Avec sa mort, la liste des assassinats des opposants au régime de Vladimir Poutine s’allonge. Parmi les victimes du régime, il y a eu plusieurs journalistes du journal Novaїa Gazeta: Anna Politkovskaїа, Natalia Estemirova, Stanislas Markelov, Anastassia Babourova.

La victime la plus célébre est sans doute Anna Politkovskaїa qui dénonçait les atteintes aux droits de l’homme en Tchétchénie et l’autoritarisme de Vladimir Poutine. Elle a est tuée par balles dans le hall de son immeuble à Moscou le 7 octobre 2006, le jour d’anniversaire de Poutine.

Natalia Estemirova, militante des droits de l’homme et représentante en Tchétchénie de l’ONG Memorial, dénonçait les exactions du pouvoir local. Elle est enlevée le 15 juillet 2009 à Grozny et retrouvée morte quelques heures plus tard en Ingouchie, république voisine du Caucase russe. Ses assassins n’ont jamais été retrouvés.

Stanislas Markelov et Anastassia Babourova ont été tués le 19 janvier 2009 de même manière que Boris Nemtsov: par balles en pleine rue de Moscou.

Un ancien agent des services de renseignement russes collaborant avec le MI6 britannique, Alexandre Litvinenko qui dénonçait les crimes de Poutine a été contraint de fuir la Russie pour s’installer en Angleterre. Le 23 novembre 2006, il meurt, empoisonné au polonium, après avoir pris le thé avec deux hommes d’affaires et ex-agents du KGB. « Les salauds m’ont eu (…) mais ils n’auront pas tout le monde », a-t-il déclaré avant de mourir.

L’agence d’information  France Presse a mis en place une infographie avec les victimes les plus célébrés du régime de Poutine.

10380293 1544872819111836 7599080451890434521 n

 

EMPR en français par Lili des Cévennes

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2016 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?