Bernard-Henry Lévy et ses citations les plus célèbres sur l’Ukraine

Le Point

Bernard-Henry Lévy, philosophe et intellectuel français est connu pour son soutien à l’Ukraine et au peuple ukrainien. Il est venu tenir un discours sur la place Maidan afin de féliciter les Ukrainiens pour leur courage et leur volonté au mois de février 2014. Il est parti accompagner Petro Porochenko à Kramatorsk et à Minsk au mois de février 2015 avant de passer à Kyiv pour présenter aux Ukrainiens sa piéce de théâtre “Hôtel Europe “. L’EMPR a rassemblé les meilleures citations de BHL sur l’Ukraine. 

L’Ukraine a en face d’elle un ennemi qui reprend à son compte l’héritage sombre du fascisme européen. Le poutinisme est un fascisme. L’Europe doit soutenir l’Ukraine si elle veut être fidèle à sa mémoire antifasciste”.

L’Ukraine a perdu une bataille, elle n’a pas perdu la guerre.

Je m’incline devant les morts de Debaltzeve, je salue le courage des survivants de Debaltzeve et je leur dis encore une fois qu’ils ont le respect et l’admiration du monde.

C’est un texte sur l’Europe, sur les valeurs de l’Europe et sur la façon dont l’Europe trahit ses propres valeurs. Elle les a trahit il y a exactement 20 ans à Saraevo et j’ai peur qu’elle ne soit en train de les trahir à nouveau à Kyiv. ( À propos de sa piéce “Hôtel Europe “).

Nous avons, à Paris, la place de la Bastille où se constitua le peuple français. Vous avez cette place du Maïdan où s’institue le peuple ukrainien. Et c’est une grande émotion, pour un citoyen de la patrie des droits de l’homme, d’être le témoin, sur cette place, de cet exceptionnel moment d’histoire comme seuls en produisent les grands peuples. ( À la place du Maidan, Kyiv, le 09.02.2014, discours paru dans Le Monde)

Vous rendez chair au projet européen. Vous lui redonnez un contenu et un programme. Vous donnez un sens, non pas « plus pur » comme a dit un poète français, mais plus précis, et plus riche, au mot et à l’idée d’Europe.
C’est pourquoi je pense que la vraie Europe est ici. C’est pourquoi les vrais Européens, c’est ici, sur le Maïdan, qu’ils se trouvent réunis. C’est pourquoi l’Ukraine n’est pas ce vassal de l’empire russe mendiant son rattachement à l’Europe : elle est, en tout cas à cette heure, le coeur battant du continent – et Kiev en est la capitale. ( À la place du Maidan, Kyiv, le 09.02.2014, discours paru dans Le Monde)

D’un côté, l’abandon de l’Ukraine : ce serait une perte terrible, peut-être mortelle, pour une Europe qui aurait laissé la Russie diviser et régner. De l’autre, une mobilisation politique, économique et, à très court terme, financière des démocraties en direction d’un pays qui a foi en nos valeurs et qui, par sa foi même, les renforce : et l’Ukraine vivra ; et l’Ukraine l’emportera ; et peut-être même – qui sait ? – le peuple russe prendra-t-il modèle sur la nouvelle Ukraine pour s’engager, à son tour, sur le chemin de la démocratie et des réformes. Les heures à venir seront cruciales. L’Europe est à la croisée des chemins et de son destin. (Euroforum, Paris, le 25.01.2015)

Le sort de l’Europe se joue en Ukraine. Quand les Ukrainiens luttent pour l’Ukraine ils luttent aussi pour l’Europe toute entière. Cela vaut qu’on se batte. (Euroforum, Paris, janvier 2015)

Hitler était un bandit – Brecht l’a démontré for ever. Mais Poutine l’est tout autant – et cela serait aisément démontrable. Prenez le cas d’Anna Politovskaïa, ainsi que celui de ses cinq collègues de la Novaia Gazeta, le seul vrai journal d’opposition en Russie, assassinés comme elle dans des conditions troubles. Prenez le cas de Serguei Magniski, cet avocat courage qui s’était mis en tête de dénoncer la corruption du système en voie de formation sous le premier Poutine et qui a été arrêté, jeté en prison et torturé à mort, en 2009, en plein Moscou – vraiment torturé à mort, torturé jusqu’à ce que mort s’ensuive, torturé parce que c’était la seule façon de lui faire rentrer dans la gorge les secrets qu’il était en train de découvrir.( À la présentation de son texte « La Résistible ascension d’Arturo Poutine », Kyiv, le 27 mai 2014)

EMPR en français, Lili des Cévennes a contribué à la publication de cet article.

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?