Guerre effrayante

ffc9a76e4f88b66c863df72bab4ef694

Cet article a été écrit par Arkady Babtchenko, journaliste et écrivain russe travaillant au journal Novaïa Gazeta ayant œuvré comme soldat lors de la guerre de Tchétchénie. 

Je pense que maintenant nous assistons au déclenchement de la pire guerre du vingtième et unième siècle pour la Russie. Pas en termes de nombre de morts, mais du point de vue de ce qui se passe maintenant dans la société civile. Aucune autre nation durant aucune autre guerre n’a fait une telle découverte : que l’on puisse refuser pour de l’argent de publier le nom des époux morts. Qu’on puisse effacer le nom de son mari de sa tombe pour une récompense ou un appartement. Qu’on puisse renoncer au nom du père de ses enfants mort. Qu’on puisse prendre un mort pour un vivant. Qu’on puisse accorder le fait que ses soi-disant corps seront enterrés dans des tombes anonymes durant la soi-disant guerre dans le soi-disant pays.

Comment on peut être un parachutiste, qui chaque jour passe sur le terrain de parade par des affiches de «l’honneur, le courage, la bravoure», et puis se soumettre à un petit agent affolé du KGB et aller mourir sur ses ordres, en renonçant à son nom VOLONTAIREMENT, en effaçant les souvenirs de lui-même de sa propre vie – Je ne comprends pas ça.

En Tchétchénie, nous avons fabriqué des plaques d’identité militaire avec des cuillères d’acier, parce que si l’on brûle dans le VAB ( véhicule de l’avant blindé), la plaque d’identité traditionnelle d’aluminium fond. Le fait d’être identifié était le principal message de la guerre. Le fait d’avoir la possibilité d’être enterré. Le fait d’avoir le droit à son nom propre du moins, sinon à la vie. Et nos commandants ne faisaient que nous y aider.

Je ne comprends pas comment l’on peut acheter ses citoyens morts, envoyé à la guerre par soi même.

Je ne comprends pas comment l’on peut vendre son mari, fils, frère mort pour une récompense.

Je ne comprends pas.

C’est vraiment effrayant.

Je dis que ce sera la dernière guerre pour la Russie, non à cause de l’affaiblissement militaire ou économique.
Ce sera la dernière guerre pour la Russie, car le processus de la dissolution de l’ethnie est presque terminé. La dégradation morale de la nation a presque eu lieu. Et cette guerre ne va que l’achever.

En fait, il n’y a plus de nation. Il n’y a pas de communautés qui pourraient dire de chacun de ses membres – «nous».
Ce territoire est habité par des groupes autonomes et des communautés des gens agressifs en colère rassemblés accidentellement par des circonstances extérieures; ils haïssent tous ceux qui ne font pas partie de leur bande – et il n’existe plus aucune nation.

Je pense que lorsque les descendants étudieront la période où nous vivons tous aujourd’hui, ils ne pourront pas le décrire.

Car pour comprendre ce qu’est le”poutinisme”, il faut le vivre.

Même nos voisins les plus proches ne le comprennent pas. Les Ukrainiens m’écrivent – “Russie, réveilles-toi”. Mais nous ne dormons pas, merde …

Quand on tente de tuer un homme pour qu’il ne les empêche pas de crever pour devenir des cadavres anonymes avec seulement un numéro, dans une guerre non déclarée, avec des numéros d’immatriculation masqués à la peinture et avec des épaulettes coupées sous la plaque numérotée… Je ne sais pas ce qu’il reste à dire.

À chaque fois que je rencontre dans les communiqués les noms de mes connaissances, je suis toujours surpris – eh bien, lui, rien ne pouvait lui arriver.

Maintenant c’est Chlossberg. C’est son tour donc.

Hé! hé!

Guerre effrayante“, la version originale en russe est parue sur le site “Echo Moskvy“.

EMPR en français, Lili des Cévennes

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?