Sauver le «Spartan»

Malgré les efforts du gouvernement ukrainien visant à brouiller entre eux les bataillons de volontaires, les Ukrainiens qui, pour convenances personnelles, ont pris les armes et sont allés au front pour défendre l’intégrité et l’independance de leur patrie, continuent à s’entraider les uns lesautres.  

Cela est confirmé par un exemple récent lié au dépannage d’une automitrailleuse KrAz. Les soldats des bataillons de volontaires «Secteur droit» et «Donbass» ont en effet aidé le bataillon «Azov» à traîner un KrAZ «Spartan» endommagé par les séparatistes sur le champ de bataille.

Ces faits sont rapportés par Sergei Grin, commandant du troisième régiment  de la huitième compagnie du Corps ukrainien de volontaires «Secteur droit» qui a pris position dans la région de Donetsk, du côté de l’agglomération Shirokino près de Mariupol. « Nous avons mené des opérations de reconnaissance en territoire neutre dans  l’agglomération Shirokino, au cours desquelles une automitrailleuse militaire KrAZ «Spartan», propriété du bataillon « Azov », a été retrouvée endommagée par les séparatistes. .  L’analyse de l’engin a montré qu’il  avait été miné. Profitant d’un moment où les tirs des séparatistes se faisaient moins intenses,  J’ai pris contact avec le commandement en lui apportant un plan d’opération et j’ai obtenu le feu vert. Un combattant du bataillon «Donbass» nommé «Dalnoboi» est venu  en soutien avec un camion KrAz.

cc2a7fa11ef5a6bfd42ef6cd3e17fc75

Les combattants du « Secteur droit» et du «Donbass» ont engagé l’opération après la tombée de la nuit. «Spartan» était justement sur la ligne de partage. «Dalnoboi» a accroché le «Spartan» et l’a traîné avec le camion KrAz vers le coté ukrainien mais le câble s’est rompu à mi-course. Il fallait recommencer à nouveau alors même que les séparatistes se remettaient à faire feu sur les positions de l’armée ukrainienne au moyen de mitrailleuses lourdes. Sergei précise : « le groupe de protection, formé de 5 combattants nous a beaucoup aidé. Ils ont fait venir le feu sur eux et grâce à cette manœuvre de diversion, ont semé le trouble chez les séparatistes qui n’ont pas tout à fait compris ce qui se passait. Mais la situation devenait vraiment dangereuse, les tirs ne s’arrêtaient pas et on a dû s’arrêter».

Au bout d’une demi-heure, quand les rafales se faisaient à nouveau moins fréquentes, les soldats ont pu revenir pour récupérer l’automitrailleuse. «Dalnoboi» a raccroché le «Spartan» et a cette fois ci pu le tirer jusqu’ en lieu sûr. Le câble s’est rompu une nouvelle fois mais le véhicule était déjà sauvé et la mission accomplie.

Le jour d’après, quand le commandement de la huitième compagnie du «Secteur droit» a repris contact avec le bataillon «Azov», il apprenait que cet engin avait une importance particulière. Quand le KrAZ a été endommagé par les séparatistes, des combattants d’«Azov» sont morts à la suite de l’attaque, c’est pourquoi Sergei Grin et ses confrères ont pris la décision de restituer le KrAZ afin qu’il serve de nouveau à la défense du territoire ukrainien au sein du bataillon « Azov ».

480x853

P.S. Malheureusement, Sergei Grin, héros de cet article n’est plus parmi nous. Le 09 juillet 2015, il a été grièvement blessé lors d’une mission près de Chirokino (Marioupol) et le 17 juillet, il est décédé à l’hôpital de Dniepropetrovsk suite à ses blessures. Gloire et mémoire éternelle à ce Héros!

Lili des Cévennes pour EMPR

 

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?