L’Ukraine a en face d’elle un ennemi qui reprend à son compte l’héritage sombre du fascisme européen.

« J’étais trés heureux de revenir à Kyiv et c’était pour moi une grande joie de présenter ma piece «Hotel Europe» au peuple du Maidan. Je pensais que ce jour serait un jour de bonheur pour moi. Mais, hélas, c’est un jour triste, c’est même un jour tragique puisque à l’heure ou nous parlons, plusieurs milliers de vaillants soldats ukrainiens sont en train d’être évaqués de Debaltzeve.

Ce ne sont pas des soldats défaits, ce sont des soldats héroiques. Ils ont méné à Debaltzeve une résistance acharnée et héroique. Ils méritent la reconaissance de la Nation et l’admiration du monde. Je m’incline devant les morts de Debaltzeve, je salue le courage des survivants de Debaltzeve et je leur dis encore une fois qu’ils ont le respect et l’admiration du monde. C’est dans ce contexte que je vais representer dans trois jours ce texte de théâtre « Hotel Europe », a déclaré Bernard-Henry Lévy, un philosophe et intellectuel français, lors d’une conférence de presse à l’Ukraine Crisis Média Center. «C’est un texte que j’ai écrit il y a un an pendant les évènements du Maidan. C’est donc un texte qui porte la marque de la Révolution du Maidan. J’espere que vous retrouverez dans ce texte l’esperance du Maidan, que vous y retrouverez l’anxieté qu’ était la vôtre lors des évènements sur le Maidan et que j’ai partagé avec vous. C’est un texte sur l’Europe, sur les valeurs de l’Europe et sur la façon dont l’Europe trahit ses propres valeurs. Elle les a trahit il y a exactement 20 ans à Saraevo et j’ai peur qu’elle ne soit en train de les trahir à nouveau à Kyiv ».

Monsieur Lévy a souligné que rien n’avait pas encore étè joué et que même si l’Ukraine avait perdu une bataille de Debaltzeve, elle n’avait pas perdu la guerre. « L’Ukraine est entrée à partir de ce matin dans une guerre de résistance. L’Ukraine a en face d’elle un ennemi qui reprend à son compte l’héritage sombre du fascisme européen. Le poutinisme est un fascisme. L’Europe doit soutenir l’Ukraine si elle veut être fidèle à sa mémoire antifaschiste. C’est ce message que vous entendrez sur la scène de l’Opéra nationale».

Bernard Henry-Lévy a déclaré qu’il trouvait inapproprié la comparaison de la situation en Ukraine avec celle qui a eu lieu en ex-Yougoslavie. « L’Ukraine est un pays démocratique. Aucune minorité n’est en danger ici.».

 

EMPR en français par Lili des Cévennes

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?