La guerre s’approche à Kyiv

Désormais, le vent de la guerre souffle sur la capitale ukrainienne. Karen Lajon, grande reporter du Journal du Dimanche décrit l’ambiance alourdie qui regne à Kiyv.

Madame Karen Lajon nous a donné son accord pour publier son article pour les lecteurs de EMPR.

Un an après la révolution de Maïdan à Kiev, la population ukrainienne ne croit plus à la diplomatie, se méfie de son gouvernement et se prépare à la guerre.

La neige a recouvert les artères de la capitale ukrainienne en ce jour de février. Elle étouffe les bruits de la ville mais pas ceux de la guerre. Si les canons n’ont pas encore leur place à Kiev, la cité vit plus que jamais au rythme des nouvelles de plus en plus terribles du front de l’Est. La peur, voire l’enthousiasme quasi romantique de cette échéance guerrière des premiers mois, a fait place à une résignation assumée : “Poutine peut et veut aller jusqu’à Kiev. Il n’y a que la communauté internationale pour refuser de le voir.”

Au cœur de la ville, dans une ancienne forteresse, une arène abandonnée et recouverte par la neige, des femmes, toutes bénévoles, s’emploient à fabriquer des tenues de camouflage et d’énormes toiles style forêt, du même acabit. Aliona, 33 ans, vient tous les jours depuis octobre. C’est une réfugiée de la région de Louhansk. “Nous prenons les vêtements qui nous sont donnés, on les découpe et on fait des bandelettes que l’on attache ensuite sur ce filet de pêche pour en faire une gigantesque toile de camouflage.”

 

Lire la suite sur www.lejdd.fr..

EMPR en français, Lili des Cévennes a contribué à la publication de cet article.

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?