Les valeurs comme le chemin vers la Liberté. L’ouverture du Forum de Kiev sur la Sécurité

0562a0d86b78c2118c302ee89573cf3e

Le 8ème Forum sur la Sécurité dénommé “La 29ėme histoire de la Liberté” avec la participation des représentants de l’OTAN, des experts ukrainiens, européens et américains, du Président de l’Ukraine Petro Porochenko et du premier ministre Arseniy Iatsenuk a commencé à Kiev.

Robert Niblett, directeur de l’Institut royal des relations internationales Chatham House dans son discours d’ouverture a souligné que l’Ukraine joue un rôle de plus en plus important dans le système de la sécurité européenne. “Le but principal de ce forum est de mobiliser tous les pays démocratiques afin de défendre les valeurs démocratiques. Quant au gouvernement ukrainien, il ne doit pas dominer la société dans le processus de reconstruction de l’Ukraine, mais le soutenir. Nous savons que le gouvernement précédent a trahi l’Ukraine. Nous savons que la Russie a choisi pour elle le chemin de restriction des libertés et de la démocratie, mais elle n’a pas le droit d’imposer ses valeurs au peuple ukrainien. Les valeurs que le peuple ukrainien est en train de défendre sont les nôtres et nous nous devons de défendre l’Ukraine car cela est dans notre intérêt”.

Bruno Lete, coordinateur des programmes de Marshall Fund (Brussels) a souligné que le Fonds soutien le Forum de Kiev sur la Sécurité depuis 7 ans déjà. “Notre Fonds continuera à soutenir l’Ukraine et à développer les relations avec l’Ukraine car, pour nous, l’Ukraine est une partie inséparable de la famille euro-atlantique”. Bruno Lete a souligné que la Russie qui avait déclenché la guerre en Géorgie en 2008, qui avait annexé la Crimée en 2014 et qui participait toujours au conflit dans le Donbass sabote les bases de la sécurité dans le monde entier”.

Petro Porochenko, prėsident de l’Ukraine et Arseniy Iatsenuk ont aussi participé à la cérémonie d’ouverture du Forum. Dans son discours, Arseniy Iatsenuk a souligné que dans les relations entre le président de l’Ukraine et le premier ministre il n’y a pas de place pour la compétition, mais uniquement pour la coopération pour le bien de l’Ukraine.

empr.media-ksf-poroshenko-1

Le président de l’Ukraine dans son discours a remercié les partenaires européens et américains de l’Ukraine pour leur soutien diplomatique et financier, en soulignant que les pays européens ont ėtė unanimes dans ce soutien. “Depuis plus d’un an, l’Ukraine vit dans les conditions d’annexion de la Crimée et d’agression de la Fėdėration de la Russie dans le Donbass. L’agresseur russe n’a pas besoin de la Crimée. La Russie possède un sixième de la surface du globe qu’elle n’arrive pas à gérer. La Russie a besoin d’une Ukraine faible, déchirée, corrompue.”. Dans son discours, Petro Porochenko a également souligné l’unité hors du commun du peuple ukrainien qui se réunit contre l’agresseur russe. “80% de la population ukrainienne a trouvé un moyen ou un autre de soutenir l’armée ukrainienne. Et grâce à ce soutien, l’armée ukrainienne avait su non seulement résister aux séparatistes à l’est du pays, mais aussi à récupérer 2/3 des territoires occupés. Mais malheureusement, en ce moment, elle doit affronter l’armée russe, la plus grande armée du continent avec une grande expérience des actions militaires”. Porochenko a souligné qu’il fallait chercher d’autres formules pour assurer la sécurité dans le monde, car les anciennes ne marchaient plus. ” Nous avons besoin de mécanismes efficaces qui assureront le respect des Accords de Minsk”.

Le Président ukrainien a déclaré que le gouvernement ukrainien était prêt à dialoguer avec le Donbass, mais avec le Donbass ukrainien, mais pas avec les chefs des bandits et des séparatistes et a promis de lutter contre la corruption, la réalisation des réformes et la décentralisation ainsi que de faire tout ce qui est en son pouvoir afin que l’Ukraine devienne un pays prospère et européen.

Une grande amie d’Ukraine, Dalya Gribauskaité n’a pas pu malheureusement assister au Forum, mais elle a enregistré une vidėo dans laquelle elle déplorait le fait que 70 ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, il y avait de nouveau des tentatives de refaire la carte d’Europe. “Je souhaite à l’Ukraine beaucoup de courage, de force et de sagesse. Gloire à l’Ukraine!”.

empr.media-lithvania-ksf

Après les discours d’ouverture, la discussion au sujet “Changement des systèmes internationaux: Vienne, Yalta, Kiev quelle sera la suite? Les valeurs et les principes comme la base de la politique extérieur”, à la participation du Premier ministre de l’Ukraine Arseni Iatseniouk, du président du Parlement estonien Eyki Nestor, le chef de la commission de coopération parlementaire entre l’Ukraine et l’Union européenne, membre du Parlement européen de la Croatie Andrei Plenkovich et le député de Seimas de la Lituanie, Premier ministre de la Lituanie en 1999-2000 et 2008-2012, Andrius Kubilius .

Arseniy Iatsenuk a rappelé qu’en 1994, l’Ukraine a renoncé à un des plus grands arsenaux nucléaires au monde en échange d’une garantie de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, mais ces accords n’ont pas empêché la Russie d’attaquer.” Qu’est-ce que nous voyons aujourd’hui? Les bottes dse soldats russes piétinent la terre ukrainienne en Crimée et dans le Donbass. Cette guerre est une guerre entre la vérité et le mensonge, entre le passė et l’avenir. Poutine veut restaurer l’Union Soviétique, être un des principaux leaders dans le monde. Mais un vrai leader ne se comporte pas de cette façon”. Le premier ministre ukrainien a noté qu’une des raisons de l’agression russe en Ukraine est la position passive que l’Occident a pris lors des expansions précédentes de la Russie. “En 2008, après que la Fédération de la Russie a provoqué un conflit en Géorgie, personne ne l’a fait payer pour cela, l’OTAN n’a pas montré à l’Ukraine et à la Géorgie que les portes de l’Alliance sont ouvertes à eux et la Russie a utilisé cette inactivité pour préparer une attaque contre l’Ukraine. La Russie a dépensé et continue aujourd’hui de dépenser des milliards de dollars pour l’armée, pour les armements. C’est la raison pour laquelle nous demandons à l’Occident de nous fournir des armes de défense non pour attaquer, mais pour se défendre, défendre les frontières européennes. Vos frontières!”

empr.media-ksf-yatsenyuk

Arseniy Iatsenuk a remercié les leaders européens Angela Merkel et François Hollande pour le soutien qu’ils apportent à l’Ukraine et a invité les investisseurs étrangers d’investir l’argent en Ukraine.

 Lili des Cévennes pour EMPR en français

La vidéo du Forum de Sécurité est disponible içi.

CONTACT US

You can send us an email and we'll get back to you, ASAP. EMPR team

Sending

Copyright ©2014-2017 EMPR

Log in with your credentials

Forgot your details?